Comment fonctionne un purificateur d'air?

purificateur

À l’aide un ventilateur, le purificateur d'air va attirer l'air de la pièce à traiter vers l'appareil. L'air aspiré passe ensuite dans les différents filtres pour être rejeté assaini. Afin de retenir des particules physiques, un purificateur d'air doit impérativement posséder un système de filtration. Le plus important système de filtration à avoir contre les allergies est le filtre HEPA.

Le fonctionnement d’un purificateur d’air

Un purificateur d’air est un appareil qui élimine les particules polluantes présentes dans l’air (pollens, poils d’animaux, acariens, virus, bactéries, COV, poussières…).

Il existe différents types de purificateurs d’air : le purificateur d’air dit « actif » et le purificateur d’air dit «passif».

Les purificateurs d’air actifs

Grâce à un ventilateur, le purificateur d’air attire l’air de la pièce à traiter vers l’appareil. L’air ainsi aspiré passe dans les différents filtres pour être ensuite rejeté assaini.

Afin de retenir des particules physiques, un purificateur d’air doit impérativement posséder un système de filtration. Il est important de prendre en compte la qualité des filtres. Effectivement, plus les filtres sont qualitatifs, plus ils retiennent un nombre important de particules.

 

Étape 1 : Filtration de l’air par le pré-filtre

Placée directement sur le capot des filtres, cette mousse lavable à l’eau, agit dès l’entrée d’air dans l’appareil.

Elle arrête les macro-particules : grosses poussières, poils d’animaux… et préserve la durée de vie du système de filtration. A nettoyer régulièrement.

Étape 2 : Filtration de l’air par charbon actif

Les billes de charbon actif haute densité filtrent et éliminent les gaz toxiques, comme le formaldéhyde, le benzène, le sulfure d’hydrogène, les vapeurs d’ammoniaque, de javel, les mauvaises odeurs et bien d’autres encore…. La forte concentration en charbon actif dans les purificateurs d’air NatéoSanté permet également la décomposition rapide de l’ozone présent dans votre atmosphère.

Étape 3 : Filtration de l’air par le filtre HEPA

Il retient les particules en suspension dans l’air.

Le filtre HEPA (Hight Efficiency Particulate Air) est un filtre de qualité médicale, appelé aussi filtre absolu. Nous avons choisi de vous proposer la plus haute classification HEPA : H14. Normé EN1822, il élimine 99,99 % des particules à partir de 0.3µm.

Grâce à un tissage serré et à un pilage précis de ses fibres, ce filtre retient : poussières fines, acariens, pollens, poils d’animaux, particules de diesel, moisissures, spores, champignons, pesticides, bactéries, virus, micro-organismes.

Les fonctions activables ou non selon vos souhaits et votre problématique :

Étape 4 : Filtration de l’air par le filtre Photocatalytique

Photocatalyse : filtre au dioxyde de titane et d’une lampe UV. Ce procédé permet de conserver et d’accumuler l’énergie de la lampe UV pour détruire les micro-organismes, et de transformer les COV (composés organiques volatils) en H2O et CO2.

Étape 5 : Élimination par lampe UV (ON/OFF)

La lampe UV (Ultra Violet) contenue dans les purificateurs d’air permet de tuer plus de 97.6% des germes et des bactéries contenus dans l’air.

Étape 6 : Production d’Ions négatifs (ON/OFF)

Plus de 8 millions d’ions par seconde sont diffusés. Ces anions permettent de rééquilibrer votre environnement.

Étape 7 : Générateur d’Oxygène actif (ON/OFF)

Cette fonction oxygène actif, traite votre pièce en profondeur, pendant votre absence. L’oxygène actif vous permet d’éliminer efficacement les mauvaises odeurs (odeurs de tabac, de cuisine, d’animaux, odeurs corporelles), acariens, moisissures…

Les purificateurs d’air dits « passifs »

Le purificateur d’air dit « passif » filtre l’air à proximité du purificateur d’air. Ce type de purificateurs d’air ont en moyenne un débit d’air équivalent à 14 m3/h ce qui correspond à la vitesse moyenne de déplacement de l’air par mouvement naturel. Un purificateur d’air « passif » ne possède pas de système de filtration, ce sont en règle générale de simples ioniseurs d’air.

Ou acheter son purificateur d’air?

Respirez mieux avec un purificateur d'air. Saviez-vous que le Canadien moyen passe environ 90 % de son temps à l'intérieur et que les niveaux de pollution de l'air à l'intérieur de votre demeure peuvent être de deux à cinq fois plus élevés que les niveaux à l'extérieur? Voici certains allergènes communs dans une maison : spores de moisissures, fumée de tabac, poussières, acariens, squames, et pollen d'herbe à poux, de gazon et d'arbres. Atténuez les risques pour la santé associés à une qualité d'air intérieur médiocre en utilisant un purificateur d'air certifié de cette industrie.

Comment utiliser purificateur d'air

Avec l’augmentation des cas d’asthme, d’allergies et autres maladies respiratoires, de plus en plus de ménages se tournent vers les purificateurs d’air. Cependant, un purificateur d’air nécessite un certain nombre de mesures à prendre en compte pour fonctionner efficacement. Voici quelques conseils pour maximiser les performances de votre purificateur d’air.

– Achetez le bon purificateur d’air

Tout d’abord, ne vous précipitez pas sur le premier purificateur venu. Si vous envisagez d’acheter un purificateur d’air, vous devez identifier :

La raison de son utilisation : asthme, allergies, mauvaises odeurs, pollution…

1 - La surface de la pièce à purifier

Sa technologie : filtration, photocatalyse, plasma, combustion…

Le type de filtre en fonction de vos besoins : filtre à particules HEPA, filtre au charbon actif pour supprimer les odeurs…

Le CADR : c’est le taux de renouvellement de l’air

Son niveau sonore : surtout si vous voulez l’utiliser dans une chambre ou dans une salle de réunion par exemple

Focus sur le CADR

L’indicateur universel appelé CADR (Clean Air Delivery Rate), permet de comparer les purificateurs d’air en mesurant leur efficacité. Il indique la capacité d’un purificateur à filtrer les particules – fumées, poussières et pollens – présentes dans l’air. Vous pouvez également retrouver la mesure CADR suivie de la certification AHAM (Association Américaine des Fabricants d’Equipements de la Maison). C’est un gage de qualité supplémentaire.

2 – Placez votre purificateur d’air au bon endroit

L’un des éléments les plus importants à prendre en compte pour utiliser un purificateur est son emplacement. Idéalement, le purificateur d’air doit être positionné de manière à ce que l’air propre circule vers vous. Placer l’appareil trop bas ou trop haut entraînera une baisse de ses performances. D’autre part, assurez-vous que le purificateur d’air ne soit pas placé dans un espace confiné, par exemple, entre deux meubles ou sous un rideau.

3 – Fermez les portes et les fenêtres

De nombreux utilisateurs se plaignent que leur purificateur d’air ne fonctionne pas correctement. En effet, ils constatent que les capteurs de qualité de l’air ne reflètent pas de changement pour l’air ambiant. Malheureusement, cela est souvent dû à une mauvaise utilisation de leur purificateur. Comme un climatiseur pour refroidir l’air, un purificateur d’air a besoin d’être dans un espace clos pour assainir votre air. Alors, lorsque votre purificateur d’air est en marche, fermez les portes et les fenêtres.

4 – Remplacez les filtres régulièrement

L’efficacité d’un purificateur d’air dépend de ses filtres. Si votre purificateur d’air possède un pré-filtre, , n’oubliez pas de le nettoyer pour augmenter la durée de vie de votre filtre. S’il est en tissu, il passera sans problème en machine. En moyenne, nous vous recommandons de changer le filtre d’un purificateur d’air tous les 6 à 12 mois en fonction de votre environnement de vie : fumée de cigarette, appartement situé en ville, poils d’animaux…

Le purificateur d’air devient un produit essentiel pour la maison et le bureau en raison des niveaux élevés de pollution de l’air intérieur. Entretenir correctement votre appareil ainsi que son filtre et pré-filtre est non négligeable et permet d’obtenir une meilleure efficacité de celui-ci.

5 – Utilisez votre purificateur dans votre chambre

N’hésitez pas à installer votre purificateur d’air dans votre chambre. En effet, c’est la nuit, lorsque vous dormez, que votre capacité de récupération est la plus élevée. Il est donc important de préserver votre sommeil et de vous évitez quintes de toux, éternuements et autres symptômes d’allergies respiratoires

 

Voir nos produits recommandés par les allergologues

Nous répondons à vos besoins en matière d'allergie